Nouvelles recettes

Le Comcast Center de Philadelphie a des surprises alimentaires

Le Comcast Center de Philadelphie a des surprises alimentaires


Mélanger la technologie moderne avec de la nourriture fantastique

L'un des plus grands attraits touristiques de Philadelphie est la longue histoire de la ville, car elle abrite des sites comme la Liberty Bell et la signature de la Déclaration d'indépendance, entre autres. Bien sûr, il existe de nombreux autres aspects attrayants de la ville de l'amour fraternel, y compris de nombreux excellents restaurants, mais certains endroits incontournables passent souvent inaperçus, comme le récemment construit Comcast Center sur 17th et JFK Boulevard.

En tant que plus haut gratte-ciel de Philly, le bâtiment a 58 étages et abrite The Comcast Experience, un téléviseur LED haute définition qui mesure 2 000 pieds carrés. C'est un magnifique mécanisme qui est devenu une sorte d'attraction de la ville en raison de sa taille énorme et de sa qualité d'image incomparable.

Cependant, la partie la plus intéressante du Comcast Center est peut-être son marché de haute qualité. Des incontournables de Philadelphie comme Di Bruno Bros. et Termini Brothers Bakery se sont installés sur ce marché aux côtés d'autres favoris de la ville comme Percy Street BBQ, Jake and Max's Delicatessen et Mike's Steaks. Des produits frais sont également disponibles chez Sook Hee's Produce ainsi que des fruits de mer frais chez Under the C Seafood.

Bien qu'il ne s'agisse qu'à première vue d'un immeuble de bureaux, le Comcast Center est un mélange vraiment intéressant de technologie moderne et de cuisine haut de gamme. Si vous recherchez un lieu touristique insolite qui vous donnera un goût différent de Philadelphie, alors le Comcast Center et le marché sont votre destination de prédilection.


Explorez plus de 90 brasseries sur notre sentier de la bière artisanale

Hé, Philly ! Les week-ends incroyables viennent facilement ici. Pour votre prochaine escapade, voyagez léger et prévoyez grand pour Philly, nommée l'une des meilleures destinations au monde en 2021 par Condé Nast Traveler. Il n'y a pas de meilleur endroit pour renouer en toute sécurité avec la famille et les amis, redécouvrir les musées et attractions de la région sans la foule et profiter de certains des meilleurs restaurants du pays. Terminez un moment bien mérité loin de chez vous avec une bonne affaire dans un hôtel réputé.

/>


Les meilleures choses à voir dans le centre-ville de Philadelphie

Philadelphie est une ville qui a un peu de tout. Des parcs et restaurants aux théâtres, bâtiments historiques et magasins, les résidents et les touristes trouveront beaucoup à faire lors de leur visite dans la ville de l'amour fraternel. — Mélissa Watts

Place Rittenhouse (crédit : destination360.com)

Place Rittenhouse

William Penn a conçu Philadelphie comme une ville remplie de parcs où les résidents pourraient se détendre et trouver l'inspiration. Rittenhouse Square à Philadelphie offre exactement cela. Entouré de boutiques et de restaurants, d'hôtels cinq étoiles et de belles maisons victoriennes, Rittenhouse Square est l'un des endroits les plus populaires de la ville, surtout pendant les chauds mois d'été. En semaine, ses nombreux bancs et son gazon vert invitent les travailleurs et les résidents au déjeuner. C'est également un endroit populaire pour les chiens et les enfants. Le parc est entretenu par The Friends of Rittenhouse &ndash, une organisation à but non lucratif créée pour préserver et embellir le parc. Leur travail acharné est évident lorsque vous vous promenez le midi ou le soir dans le parc.

Photo : Rittenhouse Square est très populaire pendant l'été où les visiteurs peuvent se détendre, lire, déjeuner ou jouer avec leur chien. Image de http://www.fairmountpark.org/rittenhousesquare.asp.

Parc Restaurant (crédit : parc-restaurant.com)

Restaurant du Parc

227 18e rue sud
Philadelphie, Pennsylvanie 19103
(215) 545-2262
www.parc-restaurant.com

Si vous recherchez une délicieuse cuisine française à Philadelphie, Parc est un excellent choix. Situé juste à côté de Rittenhouse Square, ce bistro français vous donne l'impression d'être entré en France. En fait, certaines parties du restaurant, comme les portes en bois, sont en fait de La France. Les points forts du menu incluent certaines des baguettes les plus savoureuses de la ville, des plats de poisson et de poulet et de délicieux desserts qui vous feront dire &ldquos’il vous plait&rdquo lorsque le serveur vous demandera si vous en voulez plus.

Photo : Stephen Starr&rsquos Parc apporte une délicieuse cuisine française à Philadelphie. Image de http://www.parc-restaurant.com/.

Hôtel de ville (crédit : Carol Highsmith)

Mairie

1 Place Penn
Philadelphie, Pennsylvanie 19107
Composez le 3-1-1 si vous êtes à Philadelphie ou le (215) 686-8686 si vous êtes en dehors de la ville
www.phila.gov

William Penn est assis au sommet de ce célèbre bâtiment du centre-ville de Philadelphie. En fait, la statue de Penn est souvent mentionnée en rapport avec la "malédiction de Billy Penn". Lorsque le One Liberty Place, beaucoup plus grand, a été construit en 1987, beaucoup pensaient que William Penn avait mis un sort à toutes les équipes sportives des ligues majeures de Philadelphie afin qu'elles ne remportent pas de championnat. Et il est vrai qu'aucun championnat n'a été remporté par une équipe de ligue majeure entre 1983 et 2007. Mais cela vaut la peine de visiter ce bâtiment pour voir l'architecture de style français et la statue de "Billy" Penn, quelle que soit la malédiction.

Le Centre Comcast

1701, boulevard John F. Kennedy
Philadelphie, Pennsylvanie 19103
1-800-266-2278

Aujourd'hui, le Comcast Center est le plus haut bâtiment de Philadelphie, mesurant 975 pieds. Outre sa hauteur, la partie la plus attrayante du bâtiment est peut-être l'écran LED de 2 000 pieds carrés dans le hall principal. Tous les jours pendant 18 heures, l'écran montre des scènes de Philadelphie, ainsi que des images de danseurs, d'acteurs et même de l'espace. Et chaque saison de vacances, le hall est rempli de visiteurs qui veulent avoir un aperçu du spectacle de vacances et de la musique affichée à l'écran. De plus, le rez-de-chaussée du Comcast Center est une grande attraction à l'heure du déjeuner pour les travailleurs du centre-ville pendant la semaine. Connu sous le nom de The Market at Comcast Center, les visiteurs peuvent trouver de tout, du mexicain et des cheesesteaks aux sushis et aux soupes copieuses.

Le Centre Kimmel (crédit : Wiki Commons)

Centre Kimmel pour les arts de la scène

260 South Broad Street sur l'Avenue des Arts
Philadelphie, Pennsylvanie 19102
(215) 790-5800
www.kimmelcenter.org

Le Kimmel Center est situé sur l'Avenue of Arts à Center City, Philadelphie. La partie la plus distinctive du bâtiment est le toit en verre de 150 pieds qui offre une vue imprenable sur la ville. Faites une réservation au restaurant Cadence, au restaurant français du Kimmel Center, situé au niveau supérieur du Centre et admirez la vue sur la ville, mais n'oubliez pas la musique et les arts. Le Kimmel Center est l'endroit où aller pour voir la musique de l'Orchestre de Philadelphie, des spectacles de danse et des pièces de théâtre.

Académie de musique (crédit : academyofmusic.org)

L'Académie de musique

Connu pour ses représentations annuelles de Casse-Noisette chaque saison de vacances et ses opéras à couper le souffle, le bâtiment de l'Académie de musique est également l'un des plus historiques de Philadelphie. Construit en 1857, la partie la plus remarquable de l'Académie de musique est son immense lustre. Ce magnifique lustre a en fait été retiré du bâtiment pour une rénovation de 13 mois en juin 2007 et envoyé en France pour restauration. Le lustre a été rendu au Conservatoire de Musique en septembre 2008, où il dégage encore aujourd'hui une magnifique lumière.

Melissa Watts est rédactrice en soins de santé le jour et autoproclamée gourmande et fashionista la nuit. Elle est une collaboratrice pour le blog local, Phillyist, et un rat de bibliothèque et un nerd des médias sociaux dans l'âme.


De la nourriture aux statues, les superstitions sportives les plus folles de Philly

Depuis que le Super Bowl a commencé son existence en 1967, il n'y a pas eu de célébration de championnat du monde pour les Eagles de Philadelphie.

Les Eagles étant maintenant à un match de remporter le trophée Vince Lombardi, les fans et les responsables de la ville de la région sont très prudents et superstitieux, essayant de ne pas blesser l'équipe. Certaines méthodes, de la propreté de la maison à une petite figure placée au sommet d'un bâtiment, aident les fans à croire qu'ils soutiennent l'équipe vers la victoire.

Voici quelques superstitions que Philadelphie a utilisées pour assurer la victoire des Eagles.

Selon les données compilées par le service de livraison de nourriture Grubhub, les fans des Eagles sont superstitieux quant à ce qu'ils consomment le jour du match. Grubhub a déclaré avoir compilé la liste en fonction des commandes de Philadelphie les jours de match gagnant de l'équipe par rapport aux commandes passées les jours où les Eagles ont perdu un match. Pour les fans des Eagles, la pizza Philly Cheesesteak était en tête de liste.

1. Pizza au fromage de Philadelphie — 185 % de commandes plus populaires les jours de match gagnant des Eagles

2. Offres Buffalo - 148% de commandes plus populaires les jours de match gagnant des Eagles

3. Omelette aux légumes — 144 % de commandes plus populaires les jours de match gagnant des Eagles

4. Poulet barbecue — 144 % de commandes plus populaires les jours de match gagnant des Eagles

5. Salade de calamars — 130 % de commandes plus populaires les jours de match gagnant des Eagles

6. Bœuf du Hunan — 130 % plus populaire les jours de victoire des Eagles que les jours de défaite à Philly

7. Moo goo gai casserole — 120 % plus populaires commandés les jours de match gagnant des Eagles

8. Harumaki — 115 % de commandes plus populaires les jours de match gagnant des Eagles

9. Poppers au cheddar jalapeño — 104 % de commandes plus populaires les jours de match gagnant des Eagles

10. Wraps poulet-laitue — 104 % de commandes plus populaires les jours de match gagnant des Eagles

Un gentleman's agreement

La statue de William Penn qui se trouve au sommet de l'hôtel de ville de Philadelphie est depuis longtemps liée à de nombreuses superstitions sportives de la ville. Il existe un mythe selon lequel un accord entre hommes et femmes a été conclu pour qu'un bâtiment dans la ligne d'horizon de Philadelphie ne soit jamais plus grand que la statue emblématique.

Après que les Philadelphia 76ers aient remporté le championnat en 1983, quelques bâtiments plus hauts que la statue de William Penn ont été construits et les quatre équipes majeures du championnat n'ont pas gagné jusqu'à ce qu'une petite statue soit placée sur le Comcast Center avant les World Series 2008. En conséquence, la malédiction a été « terminée » et les Phillies ont battu les Rays de Tampa Bay et sont devenus champions des World Series.

William Penn monte plus haut

Juste à côté du Comcast Center, la construction du Comcast Technology Building est en cours. Afin de ne pas voir la malédiction revenir, une petite statue de William Penn a été ajoutée au sommet du bâtiment pour aider les Eagles dans leur course aux séries éliminatoires.

William Penn habillé pour le succès ?

L'habillage de la statue est également évité. Il y a eu des moments où un chapeau ou un maillot d'une équipe en compétition pour un championnat du monde a été placé sur la statue et chaque fois que la statue était décorée, l'équipe a perdu. La statue n'a pas non plus été décorée lors des World Series 2008 et l'équipe a gagné. Le maire de Philadelphie, Jim Kenney, a déclaré qu'aucun vêtement ne serait mis sur William Penn.

Chris Franklin | Pour NJ.com

Un autre élément essentiel de l'horizon de Philadelphie est le bâtiment PECO. PECO, la compagnie d'électricité qui dessert les résidents de Philadelphie et de sa banlieue, dispose d'un affichage lumineux tournant connu sous le nom de Crown Lights au sommet de son siège social basé au centre-ville de Philadelphie. Dans le cadre de la "méthodologie scientifique" de la société de services publics, il a été remarqué que le nom des Eagles était utilisé dans les lumières en 2005 avec les Phillies en 2009, lorsque les deux équipes étaient en compétition pour les championnats du monde et que les deux équipes ont perdu.

PECO a également remarqué que les Crown Lights n'affichaient pas les noms des Phillies en 2008 et de l'équipe de basket-ball des Villanova Wildcats en 2016. Les Phillies ont remporté les World Series et les Wildcats ont battu l'Université de Caroline du Nord pour remporter le championnat national.


Yelp Philadelphie

Je voulais avoir des commentaires sur de bons chinois à philly. mon endroit préféré est actuellement situé à mayfair et je cherche un changement.

Avant que quelqu'un ne mentionne la dynastie Han.

Ne riez pas - mais j'aime Square on Square à 19 & Chestnut.
J'ai eu des dim sum décents (mais pas stellaires) à Joy Tsin Lau - mais leur tarif standard est daté et lourd.

J'ai entendu dire que Margaret Kuo's dans Media est bonne - et je l'essaierai lorsque nous déménagerons de cette façon.

À Doylestown, nous allons à Hong Kong Jacks (à emporter et la nourriture est bonne - le dîner sur place n'est pas génial - a besoin d'un relooking).

  • Bill M.
  • Philadelphie, Pennsylvanie
  • 1366 copains
  • 1498 Commentaires
  • Élite '21

La dynastie Han est la meilleure réponse possible. J'ai aussi la 2e place sur la place et j'ajoute Charles Plaza. Su Xing House, Harmony et Singapour sont également de bons endroits si vous recherchez une cuisine chinoise exclusive végétarienne.

  • James S.
  • Harleysville, Pennsylvanie
  • 172 copains
  • 572 Commentaires
  • Élite '21

Cin Cin ici à Chestnut Hill est très bien aussi !

margaret kuo dans wayne et sangkee si vous aimez le canard

Je vais chez Golden Empress depuis que j'ai déménagé ici en 1995 et je n'ai pas mangé de nourriture chinoise que j'aime mieux.

Su Xing et l'impératrice se démarquent pour moi.

oh certainement deuxième chrétien sur le jardin de l'impératrice. meilleure soupe de nouilles au poulet et au bœuf taïwanaise 3 tasses à Philadelphie. c'est le seul endroit taïwanais authentique dans le quartier chinois.

Oh - Sang Kee pour les boulettes en RTM est génial aussi.

House of Jin à Germantown est assez décent, ou du moins c'était il y a environ 5 ans quand j'y habitais.

Parlez-vous de la cuisine sino-américaine ou de la vraie cuisine chinoise ?

Dynastie Han - Étalon-or
Shiao Lan Kung - Assez bon
Charles Plaza - parce que c'est amusant. Charles est un mec cool.

Merci pour les commentaires.
La dynastie Han sera ma première visite.

@ emma
Vraie nourriture chinoise ou nourriture chinoise américaine. Je ne suis pas trop pointilleux.

La dynastie Han, à mon avis, est extrêmement authentique. Je n'ai pas voyagé personnellement en Chine, mais en parlant avec lui (Han), vous avez une idée de sa passion. Han (un vrai personnage) prend sa nourriture au sérieux et peut vous dire l'origine de plusieurs de ses recettes. Ses plats sont sichuanais. Si vous avez besoin d'un apprêt

Pour info, sa nourriture peut être très épicée. Je voulais juste que tu sois prévenu.

Je continue de vérifier ce fil en espérant qu'un endroit chinois magiquement inconnu dans mon quartier sera mentionné. Pourquoi la livraison chinoise est-elle si mauvaise en ville ? Il existe de nombreuses options de livraison intéressantes sur la ligne principale, mais les seuls endroits chinois décents du centre-ville ne livrent pas vraiment (je vous regarde Dynastie Han et Square on Square). Le meilleur que j'ai trouvé est "en ce qui concerne les points de livraison au sud du marché/à l'est de large ont tendance à aller.

Quelqu'un d'autre manque Asia @ Cafe? Annonce malaisienne opposée au chinois, mais c'était sacrément bon et super bon marché.

Essayez les cercles. C'est thaï (si ça va) et leur nourriture déchire. Excellente livraison aussi.

Les plats de livraison chinois sont généralement nuls car ils sont généralement trop cuits pendant qu'ils vous sont livrés. Ou arrive froid. Il est difficile de l'obtenir quelque part entre les deux.

Merci Vin pour l'info,
Je me rends compte lentement que je n'ai jamais vraiment mangé de nourriture chinoise authentique. J'attends l'expérience avec impatience cependant.

Ouais Vinny, Circles est dans la rotation. Ils n'ont pas les agrafes chinoises dont j'ai envie parfois, tu sais ? Je dois trouver un endroit qui puisse livrer une délicieuse soupe aigre-douce à Bella Vista.

Dynastie Han au 1er et Châtaigne pour la victoire. Essayez les nouilles Dan Dan

N'avons-nous pas eu ce fil il y a un an. Pour de la VRAIE cuisine chinoise, comme ma maison de canard Sang Kee Pékin, Ocean Harbor - pour le Dim sum, le Jot Tsin Lau ou le restaurant Ocean City - pour s'asseoir. Penang et feuille de bananier pour la nourriture asoian-malayaso du sud-est.

99% de ce que j'ai mangé ici est du chinois américain - j'ai mangé dans toute l'Asie, y compris à Hong Kong, et la nourriture est différente là-bas.

En ce qui concerne ma contribution, j'adore Dim Sum et comme certains l'ont dit, Joy Tsin Lau est bon pour ça mais ils se font claquer. Pour la livraison chinoise, South Garden est pas mal. Su Xing est excellent.

@ John.. Oui, vous avez absolument raison, mais le plus proche est ce que j'ai mentionné. sont ceux qu'ils fréquentent. La dynastie Han s'est adaptée à la palette américaine. Pas ma tasse de thé. La plupart d'entre eux en dehors de Chinatown ont tendance à ne pas participer à la compétition. Dans la cuisine chinoise, il n'y a pas de brocoli, qui a été évoqué pour une palette à nouveau américaine.

Han est pour la palette américaine ? Pouvez-vous expliquer comment ? Je pensais vraiment que ses affaires étaient la vraie affaire. Je suis prêt à réexaminer tout ce que je sais sur la vie et l'univers maintenant.

Son style Szechaun.. mais à part Hot N épicé.. ce n'est pas authentique pour moi.. J'y suis allé et j'ai vu.. je n'ai pas été trop impressionné. signifie 5 étoiles.

Je suis d'accord avec Jenn. Han est un style Szechaun qui est plutôt bon. Il contient de nombreux ingrédients et épices que l'on trouve dans la nourriture Szechaun, mais il n'est pas authentique. C'est comme dire que PF Cheng est un chinois authentique. Ce n'est pas parce que Han fait un excellent travail de vente qu'il est authentique.

Voici un défi à tous ceux qui pensent que Han est la bombe. Allez commander vos plats préférés de Han's chez E Mai. Ils ont à peu près les mêmes plats Szechaun que Han et puis certains que Han n'a pas. Ensuite, nous pouvons parler, sinon c'est comme parler de couleur à un aveugle.

J'y suis allé il y a quelques années... avec 2 fans de la dynastie Han, ils ont commandé et j'ai essayé... je n'ai pas été impressionné, mais je ne voulais pas mettre un nuage sur leur plaisir, car ils ont clairement adoré. , c'était épicé - avec des épices de cette région, mais la nourriture n'était pas authentique. .

La nourriture à E Mei est délicieuse, mais j'y ai mangé du brocoli. Je pensais que nous avions établi que le brocoli = pas authentique.

@Vinny- Hé à chacun... si vous l'aimez, plus de pouvoir pour vous... mais ce n'est tout simplement pas pour moi... et je peux prendre de la chaleur, des trucs épicés c'est... mais la cuisine n'était pas finie tout m'impressionne.

Jenn - d'accord mais je dois clairement essayer E Mei. S'il y a de la bonne nourriture à Philly, je suis dessus. Merci pour la suggestion Mr P

E mei a aussi un délicieux plat d'agneau dont je ne me souviens pas. Leur porc double cuit et certains des autres plats de porc que j'ai goûtés étaient bons. Le plat de tendon de boeuf était bon. Les soupes étaient bonnes. Le poisson était bon et je n'aime généralement pas le poisson. En fait, la seule chose que je n'ai pas aimée, c'est le plat de rognons, probablement parce que c'était une saveur très forte que je n'ai pas appréciée.

Aussi, Vinny, palette=Une planche fine sur laquelle un peintre pose et mélange les couleurs. Ou la gamme de couleurs d'une œuvre, d'un élément ou d'un ensemble d'œuvres donné.
palais = sens du goût
palette = une plate-forme portable, généralement conçue pour être facilement déplacée par un chariot élévateur, sur laquelle les marchandises peuvent être empilées, pour le transport ou le stockage

@Jim désolé. Bouche ..stand corrigé.

Le lac Tai est une véritable cuisine chinoise de style cantonais. Si vous voulez des grenouilles, des intestins de porc et d'autres parties étranges d'animaux aléatoires, c'est l'endroit qu'il vous faut.

Shiao Lan Kung est plutôt bon aussi. E Mei est correct mais Han a les meilleures petites assiettes/applications du Sichuan (nouilles Dan dan, concombre ou bœuf/tripes dans de l'huile de piment fort).

en parlant de bonne cuisine cantonaise, est-ce que quelqu'un sait quel restaurant propose la soupe du jour ? il est généralement mijoté dans une grande casserole pendant des heures et des heures et lorsque vous le commandez, ils vous servent simplement un bol.

@Melissa, avez-vous mal orthographié Shaolin Kung Fu ? Je ne savais pas que les moines d'arts martiaux avaient ouvert un restaurant ici à Philly, ou que c'était bon !

Ce fil est le même que le fil de steak au fromage (insérer la nourriture chinoise). Pour chaque membre Yelp, il y a un expert en cuisine chinoise qui attend de donner son avis d'expert alors qu'en réalité, découvrir par vous-même et découvrir ces restaurants par vous-même est le seul véritable moyen de découvrir quel style vous préférez. Tout comme pour la cuisine italienne, il existe de nombreuses régions qui préparent une cuisine "authentique" et elles sont toutes différentes et peuvent être fabuleuses. Donc, tout comme dans le fil de steak au fromage, je dis de sortir par vous-même et de vous faire votre propre opinion en fonction des nombreux styles de sichuan, chinois, cantonais ou de tout autre "ese's" que vous pouvez trouver. Écouter les "opinions" des autres ne vous mènera que dans la mesure où ils sont allés. Soyez un explorateur de la nourriture / pas un suiveur. Vis un peu. Jeesh !

Yang Ming à Bryn Mawr est vraiment bon et a été nommé restaurant chinois n ° 1 en Amérique par CBS. C'est un chinois raffiné, pas du genre ordinaire, gras, tout a le même goût chinois. Pas techniquement Philly mais proche !

clairement HandyNasty est la plus authentique et à mon humble avis, l'une des meilleures expériences culinaires chinoises que vous puissiez vivre à Philly.

un endroit beaucoup plus américanisé, mais mon préféré et le plus sain (IMO) est Charles Plaza. Charles est obsédé par la cuisine saine et propose une option végétalienne pour tout sur son menu complet. c'est mon lieu de prédilection quand j'ai besoin de me sentir bien.

Mon mari et moi aimons les nouilles nan xiao.

Hey Mr. P, ils donnent de la soupe Canto légitime avec n'importe quel plat de riz chez M Kee!

Gardez à l'esprit qu'il existe de nombreux styles différents de nourriture "chinoise". En général, tout endroit qui livre ne sera pas "authentique". La cuisine chinoise de Philly n'est certes pas excellente dans son ensemble, mais il existe des plats vraiment stellaires à certains endroits : xiao long bao (boulettes de soupe) au Dim Sum Garden, soupe de nouilles à Dessinés à la main, nouilles dan dan à Handy Nasty, canard rôti à Siu Kee (notez que cela ne dit PAS Sang Kee), tzah leun (pâte frite enveloppée de nouilles) à Ting Wong, crêpes aux oignons verts à Empress Garden, poulet kung pao à Four Rivers, ailes de poulet au four au sel chez Tasty Place. faut juste savoir où chercher ! En règle générale, plus vous verrez de Chinois "authentiques" y manger, plus la nourriture sera authentique !


Jean-Georges Vongerichten est sur le point de prendre Philadelphie d'assaut

Débutant en août, Jean-Georges Philadelphia et JG SkyHigh seront les premiers restaurants du chef légendaire dans la ville.

Dans la foulée de l'ouverture d'un vaste restaurant de fruits de mer de 7 300 pieds carrés, le Fulton, à New York plus tôt ce printemps, le chef de renommée mondiale Jean-Georges Vongerichten a déjà un autre projet important à l'horizon&# x2014pas un, mais deux concepts dans le nouveau Four Seasons Hotel Philadelphia au Comcast Technology Center. Prévu pour ouvrir le 12 août, le prochain restaurant et salon marque les premiers avant-postes du chef dans la ville, rejoignant un profil mondial qui s'étend sur New York, Los Angeles, Shanghai, São Paulo, Jakarta, Paris, et plus encore. Quant à quoi s'attendre? Quelques classiques de Jean-Georges New York, des vues à couper le souffle et plusieurs nouveaux plats spécialement créés pour les convives de Philadelphie.

« Nous sommes une marque mondiale, mais nous avons un contenu local », a déclaré Vongerichten Nourriture et vin.

Vongerichten a partagé qu'il descendait à Philadelphie depuis un certain temps maintenant. Quelques chefs qui ont déjà travaillé pour lui, dont Greg Vernick ouvrant également un restaurant à l'hôtel et Nick Kennedy de Suraya, ont déménagé de New York à Philadelphie pour travailler sur leurs propres projets, et il les visite pour les soutenir. Il pense que c'est une grande ville pour la nourriture, nommant vendredi samedi dimanche, Vedge et Vetri Cucina comme certains de ses endroits préférés dans la ville bien sûr, Vernick Food & Drink et Suraya ont également fait la liste. Une fois que le PDG et président de Comcast, Brian Roberts, l'a approché il y a quatre ans et lui a dit que Norman Foster, son architecte préféré au monde, concevait ce nouveau bâtiment, il a été convaincu d'étendre son empire de restaurants. Maintenant, Jean-Georges Philadelphia et JG SkyHigh ne sont qu'à quelques semaines de l'ouverture.

Four Seasons Hotel Philadelphie au Comcast Center

Situé au 59e étage avec des baies vitrées de 40 pieds de haut, Jean-Georges Philadelphia promet d'être un restaurant surélevé avec &# x201Cône des meilleures vues de Philadelphie&# x201D&# x2014JG, Nicholas Ugliarolo, membre de l'équipe va diriger la cuisine en tant que chef de cuisine. Les convives se verront offrir un “power breakfast,” avec ” la carte et des menus pré-fixes pour le déjeuner et le dîner. Pour ceux qui veulent célébrer, un menu dégustation uniquement pour le dîner sera également disponible.

Selon Vongerichten, environ 25 pour cent du menu comprend des plats de marque importés de New York, tandis que les 75 pour cent restants sont flambant neufs, influencés par les saveurs locales. Il y aura des repas de la terre et de la mer, ainsi que des options à base de plantes. Alors que le menu est toujours en cours, il a mentionné de la mozzarella fraîche avec une infusion de citronnelle, ainsi que quelques plats de maïs, car le maïs est actuellement de saison, pensez au saumon en croûte de noix de maïs dans un bouillon de maïs et aux boulettes de maïs avec fondue de tomates. Vous pouvez également vous attendre à des profils de saveurs asiatiques, puisque Vongerichten s'est formé dans des cuisines telles que l'Oriental Hotel à Bangkok et le Hong Kong's Mandarin Hotel.

« Je me sens comme de la nourriture aujourd'hui, c'est très personnel », dit-il. “So ma touche a toujours été une petite touche asiatique dans la nourriture.”

En haut d'un escalier &# x201Cflanked by cascade features&# x201D se trouve le concept numéro deux&# x2014JG SkyHigh, à l'hôtel&# x2019s 60e étage. Le bar-salon est plus détendu que le restaurant du rez-de-chaussée, avec un menu de petites assiettes qui comprend des plats crus, des calamars frits et des collations. Côté boissons, il y aura du vin au verre et de la bière artisanale à la pression, ainsi qu'un mélange de cocktails classiques Jean-Georges et de nouvelles créations.


Comcast accélère les services Internet de Twin Cities, sans frais supplémentaires

DOSSIER - Cette combinaison de photos d'archives d'Associated Press montre, à gauche, un panneau à l'extérieur du Comcast Center de Philadelphie en juillet 2010 et à droite, l'entrée du parc à thème Universal Studios à Los Angeles, le 3 décembre 2009. Comcast a déclaré mardi , le 12 février 2013, qu'il rachète la participation de 49 % de General Electric dans la coentreprise NBCUniversal pour 16,7 milliards de dollars. Comcast Corp. avait acheté une participation majoritaire dans la société de télévision et de cinéma en 2011. Elle avait prévu d'en prendre une plus grande participation au fil du temps. (Photo AP)

Comcast double les vitesses de téléchargement de certains de ses services Internet haut débit les plus populaires dans les Twin Cities, a annoncé le géant du câble lundi 25 mars.

Les vitesses plus rapides pour ses trois niveaux de services résidentiels les plus populaires - Performance, Blast et Extreme 50 - sont entrées en vigueur à 00 h 01 le mardi 26 mars, et les augmentations ne coûteront pas plus cher, selon les responsables du pays. plus grand câblodistributeur a déclaré.

Cependant, pour obtenir les nouvelles vitesses, les clients devront “redémarrer ” leurs modems haut débit — ce qui signifie qu'ils doivent éteindre l'appareil pendant 30 à 60 secondes avant de le rallumer, a déclaré Mary Beth Schubert, porte-parole de Comcast. mentionné.

Les vitesses plus rapides font partie d'une campagne nationale que Comcast, basée à Philadelphie, a lancée sur certains marchés depuis plusieurs semaines, a déclaré David Tashjian, vice-président des ventes et du marketing de Comcast.

"Il s'agit de maintenir un produit de qualité supérieure et de répondre aux demandes de nos clients", a-t-il déclaré.

Comcast essaie de se démarquer d'une tendance selon laquelle le ménage américain moyen dispose désormais de cinq à 10 appareils connectés à Internet via Wi-Fi, une connexion filaire d'un réseau cellulaire, a déclaré Tashjian.

Une enquête menée auprès de 1 000 personnes par le consultant Chetan Sharma révèle que plus de 6 % des ménages américains possèdent plus de 15 appareils connectés, notamment des smartphones, des tablettes comme l'iPad, des consoles de jeux, des téléviseurs et des cadres photo numériques.

Ce nombre deviendra la norme pour un nombre croissant de ménages dans les années à venir, a déclaré Sharma.

Lorsque tous ces appareils utilisent la même connexion haut débit domestique à la fois, la livraison de données peut commencer à s'enliser, en particulier si les appareils font un usage intensif d'Internet en diffusant un film, par exemple, ou en téléchargeant une saison entière d'une émission de télévision, dit Tashjian.

"Nous ne sommes pas du tout près d'une zone rouge, mais nous voulions lancer ce produit maintenant avant qu'il n'y ait un tollé de la part des clients", a-t-il déclaré.

Comcast a déclaré que les nouveaux niveaux de vitesse de ses services Internet Xfinity augmenteraient comme suit :

— Le niveau de performance passe de 15 mégabits par seconde à 25 mégabits par seconde et de 2 mégabits par seconde à 5 mégabits par seconde.

— Le niveau Blast passe des téléchargements de 25 mégabits par seconde à 50 mégabits par seconde et des téléchargements de 4 mégabits par seconde à 10 mégabits par seconde.

— Les clients Extreme 50 verront leurs téléchargements de 50 mégabits par seconde passer à 105 mégabits par seconde, et les vitesses de téléchargement passer de 15 mégabits par seconde à 20 mégabits par seconde.

Le niveau Economy de Comcast avec des téléchargements de 1,5 mégabits par seconde et des téléchargements de 384 kilobits par seconde, ainsi que son niveau Extreme 105 avec des téléchargements de 105 mégabits par seconde et des téléchargements de 20 mégabits par seconde resteront inchangés.

L'entreprise ne change pas le nom de son service Extreme 50 pour le moment, même s'il offrira les mêmes vitesses que son Extreme 105 Tier. Le prix du niveau Extreme 105 pourrait baisser, a déclaré Schubert.

Le principal concurrent haut débit de Comcast dans les villes jumelles, CenturyLink, a déclaré lundi qu'il avait vu des mouvements similaires de la part de Comcast dans le passé et qu'aucun d'entre eux n'avait éliminé CenturyLink du marché.

"En 2008, ils avaient un service de 50 mégabits et nous avions 20 mégabits, et cela n'a pas changé la donne", a déclaré la porte-parole de CenturyLink, Joanna Hjelmeland. “Ce que nous entendons des clients, c'est qu'ils veulent des vitesses fiables et un service exceptionnel.”

Les clients doivent appeler leur fournisseur, quel qu'il soit, et faire examiner leur compte pour voir s'ils peuvent obtenir une meilleure offre, a déclaré Hjelmeland.

CenturyLink propose des niveaux haut débit résidentiels avec des téléchargements de 1,5 mégabits par seconde, 12 mégabits par seconde, 20 mégabits par seconde et 40 mégabits par seconde, a-t-elle déclaré.

Christopher Mitchell, un expert des questions de télécommunications pour l'Institute for Local Self-Reliance de Minneapolis, a déclaré que les gens veulent généralement un Internet haut débit moins cher, pas plus rapide.

Mais une fois qu'ils auront goûté aux nouveaux services Comcast, ils pourraient changer d'avis, a-t-il déclaré.

« Il y a un dicton : « La connexion la plus lente que vous n'accepterez jamais est la connexion la plus rapide que vous ayez jamais eue », a-t-il déclaré.

Il attribue à Comcast le fait d'avoir évolué plus rapidement que les autres câblodistributeurs en adoptant de nouvelles technologies à large bande qui ont accéléré ses services.

Mitchell, qui fait une présentation devant la Federal Communications Commission mercredi, a déclaré qu'il pensait également que Comcast faisait cette démarche en réponse à de nouveaux concurrents tels que Google et à d'anciens ennemis tels que Verizon et AT&T, qui ont posé un câble à fibre optique avec des données potentielles. des vitesses plusieurs fois plus rapides que le service le plus rapide de Comcast à ce jour.


Tout sur Philadelphie

Dites Philadelphie et les pensées se tournent immédiatement vers la Liberty Bell, la Déclaration d'indépendance, la Constitution et Rocky Balboa qui monte les marches du Philadelphia Museum of Art. Mais il y a bien plus dans cette ville de 1,6 million d'habitants, et que vous prévoyiez de visiter quelques jours ou de vous installer ici, vous apprendrez rapidement qu'il y a beaucoup, beaucoup plus.

De nombreuses villes dépensent souvent des milliards pour devenir des « endroits spéciaux ». Philadelphie est tout simplement spéciale, grâce à sa place dans l'histoire du pays, son adhésion à la tradition, son économie diversifiée, sa géographie, sa situation centrale et sa tendance à suivre son propre chemin, malgré les tendances nationales qui vont souvent dans la direction opposée.

Exemple : la santé. While the rest of the nation is perpetually on a diet, the American Obesity Association put Philadelphia in the top 10 for overweight people six years in a row, the last time in 2007.

If you consider that the city’s chief culinary export is the cheesesteak, and that a “Yo! Philadelphia Basket” from the Pennsylvania General Store features, among 13 high-fat entries, TastyKake Krimpets, Asher’s Chocolate Pretzels, the Melrose Diner’s Butter Cookies, and Downey’s Liquor Cake, you’ll understand why.

Before they arrive here, visitors often repeat the same tired jokes -- native W.C. Fields epitaph “I’d rather be in Philadelphia,” or “I went to Philadelphia for the weekend and it was closed” -- humor inspired by long-gone Sunday “blue laws.” After even a couple of days walking its streets, exploring its alleys and pocket parks, riding its subways, visiting its museums and historic sites, dining in its restaurants, these visitors usually are eager to return.

It’s a nice place to visit living here can be very good too, and both are getting better:

Modesty. Philadelphia isn’t flashy. It’s not Las Vegas, it’s not Los Angeles, and it’s not New York. Residential real estate here is affordable and undervalued compared with most large metro markets. The city and the seven surrounding counties in Pennsylvania and New Jersey that comprise its metropolitan area did not see the run-up in prices during this decade’s housing boom, nor have they seen them fall. Since the end of the boom, median sale prices are down just 4 percent, and its foreclosure rate is the one of the lowest in the nation. Flippers and speculators are not attracted to a market that doesn’t offer the opportunity to make a killing. That, and construction costs that are 18 percent above the national average, means that unsold inventory are low, and sales, while down, have almost bottomed out.

Center City. Twenty years ago Philadelphia was on the ropes and near bankruptcy. The center of the region had shifted to King of Prussia 30 miles west. Applications for building permits totaled just 100 a year. Little if any market-rate housing was built.

In 1992 Mayor and now-Gov. Edward G. Rendell launched an eight-year effort to encourage investment in the city, and a building boom resulted, aided in 1997 and 2000 by two 10-year tax abatements, one for converting unused office buildings and warehouses, the other for new residential construction. Since 1998, 10,000 units of housing, mostly condos, have been added to Center City, and its boundaries have expanded to adjacent districts. The median sales price is now $500,000, and for-sale housing units have almost doubled in value over a decade.

In 2007 for the first time in 15 years, the central business district increased its share of regional office space, and while adding more office space, occupancy was up to 89 percent and rents increased 14 percent from 2006. The Pennsylvania Convention Center expansion now under way will create a total of one million feet of saleable space, including the largest contiguous space in the Northeastern United States. In 2008, there are an estimated 88,000 residents in Center City, making it the third-largest downtown in population in the country, after New York and Chicago.

Transportation. Philadelphia has a transportation infrastructure that newer cities are spending billions to create today. Philadelphia International Airport serves 32 million passengers a year. The city’s Amtrak ridership increased 3.3 percent in 2006 from 2007 -- 3.7 million passengers boarding and arriving at 30th Street Station along the busy Northeast Corridor. The city is served by two interstate highways, 41 local and regional bus lines, seven regional rail lines, five trolley lines, a high-speed line to New Jersey and more than 150 bicycle lanes. Rising gas prices has increased ridership on all transit lines, so much so that routes are being expanded and trains added. Forty percent of all Center City residents walk to work. There are two car-sharing entities -- Philly CarShare and Zip -- that allow residents to forgo automobile ownership.

Arts and entertainment. The reason most given by young professionals and empty nesters for moving to Center City is for its cultural and entertainment offerings. It took awhile, but it is now a 24/7 city.

Only midtown Manhattan has a higher concentration of its region’s cultural venues. Philadelphia ranks behind Washington, D.C., in the number of museums per capita, and those numbers are being added to constantly. The 100,000-square-foot National Museum of Jewish-American History in Independence Park opened in 2010, and the Barnes Foundation moving its collection from the suburbs to a building being designed for it on Benjamin Franklin Parkway, a boulevard created in the 1920s that gave rise to Philadelphia’s frequent comparisons to Paris (there is a Rodin Museum on the Parkway as well).

More things to be proud of:

  • Renovations to and expansion of the Philadelphia Museum of Art are underway.
  • The venerable Please Touch Museum, one of the most popular children’s attractions in the city, has moved from its cramped Center City location to the renovated Memorial Hall in Fairmount Park, on the site of the Centennial Exposition in 1876.
  • The 2007 King Tut exhibit at the Franklin Institute (now called The Franklin) drew more than 1.3 million visitors.
  • The Academy of Natural Sciences holds some of the oldest and largest collections in the country.
  • The Kimmel Center for the Performing Arts annually draws one million visitors the venerable Academy of Music about 500,000 its theaters include the Walnut Street, which is celebrating its 200th birthday the Prince, the Arden, the Wilma, the Suzanne Roberts and more intimate venues.
  • The Pennsylvania Academy of Fine Arts founded by the portrait artists Charles Wilson Peale and Thomas Sully and sculptor William Rush continues to produce artists.
  • State-of-the-art stadiums house Phillies baseball and Eagles football.
  • There are more than 200 restaurants alone in Center City (from just 65 in 1992). When surveyed, 83 percent of all visitors to Center City said they came there to dine.
  • Outdoor cafes number over 215 in the city.
  • Instead of being squeezed by development as in Washington, Philadelphia’s Chinatown is growing and expanding northward from its traditional boundaries between Arch and Vine Streets and Ninth and 12th Streets in Center City. The neighborhood has benefited from the business from the Convention Center and the rebirth of the downtown. Not only has there been a commercial and retail boom, but new housing projects have added condos and rental units and drawn new residents.

Architecture. From Robert Smith’s Georgian design of St. Peter’s Church (1761) and its William Strickland tower (1842) to I.M. Pei’s Society Hill Towers (1963), just about every style, major architect, and school of architecture is represented here. The Chicago School’s Louis Sullivan worked here for Frank Furness, a 19th century architect who went his own way and broke two centuries of architectural convention and later was a mentor to Frank Lloyd Wright, who designed Beth Shalom Synagogue (1953) in suburban Elkins Park, Pa.

Philadelphian Thomas U. Walter’s best-known work is the dome of the U.S. Capitol (1863), but before he went to Washington, he designed the Girard College for Orphans in Philadelphia (1833-48), at 2101 S. College Avenue, considered one of the greatest expressions of the Greek Revival movement.

A visitor doesn't need to spend days hunting around the city for examples of architectural styles over the last 300 years. Everything, from the Georgian of Independence Hall to the Palladian of the reconstructed Library Company, the Greek Revival of Second Bank of the United States, Federal-style townhouses, late Victorian steel-framed Bourse Building to 20th century glass and steel office buildings, are an easy walk in and around Independence National Historical Park, starting at Fifth and Sixth Streets and Walnut Street.

Again going its own way, Philadelphia was a latecomer to skyscrapers, adhering to a tradition that no building be higher than the top of the hat on Alexander Calder’s statue of William Penn at the top of John McArthur’s City Hall (1901), 585 feet above the street. In 1987, developer Willard Rouse added the 945-foot One Liberty Place to the skyline, following that with 848-foot Two Liberty Place. Since then, no major Philadelphia sports team has won a league championship, leading die-hard fans to say the height violation led to a curse – which was broken Oct. 29, 2008, when the Philadelphia Phillies won its first World Series since 1980.

Since 1987 other skyscrapers have been added, the most recent being the headquarters of the Comcast empire at 17th Street and John F. Kennedy Boulevard, which is 975 feet high and was designed by Robert A.M. Stern.

Education and health care. Two of the major contributors to the city and the region’s diverse economy, universities and colleges are expanding and growing. The University of Pennsylvania in University City and Temple University in North Philadelphia together have about 50,000 graduate and undergraduate students, and both continue to expand their campuses and services to the rest of the community. In addition, both Temple and Penn have employee-assistance programs to encourage faculty and staff to buy homes and live in the universities’ neighborhoods.

The city’s public school system, long a stumbling block to efforts to bring middle-class families back to town, have seen vast improvement recently, thanks to the efforts of the city’s School Reform Commission and the involvement of parents in neighborhood schools. There are a growing number of charter schools, the school system of the Roman Catholic Archdiocese of Philadelphia is the nation’s second oldest after Baltimore, and the private schools include Quaker institutions such as Germantown Friends, Friends Central, Friends Select and others.

Some of the best teaching hospitals in the world -- Temple, Penn, and Hahnemann and Thomas Jefferson universities -- are spending hundreds of millions to expand their facilities. Health-care research draws about $216 million to these medical schools in federal funding annually.

Pennsylvania Hospital, on Pine Street between Eighth and Nine Streets, now part of the University of Pennsylvania Health Care System, is the nation’s oldest, founded in 1751 by Benjamin Franklin and Dr. Thomas Bond. Every year, 5,000 babies are born there. Children’s Hospital of Philadelphia at 34th Street and Civic Center Boulevard and St. Christopher’s Hospital for Children at North Erie Avenue and Front Street are two of the nation’s leading pediatric facilities, and Fox Chase Cancer Center in Northeast Philadelphia is a research facility that discovered the groundbreaking vaccine for Hepatitis B.

The waterfront and rebirth of the port. Since the city was founded in 1682, and even before that, when the Dutch and Swedes had trading posts and settlements along the Delaware, the port has been its primary economic lifeline. After World War II, Philadelphia began losing business to other ports, especially New York and Baltimore. A shift to container cargos and a focus on trade with South America has resulted in a business boom for the port of Philadelphia.

Because container ships don’t require the extensive facilities of the past and the shipbuilding and repair industries have changed, large stretches of emptied waterfront have been converted to commercial (big box stores and shopping centers, office parks, restaurants and nightclubs), residential (condo complexes, two high-rise projects along the Delaware River) and recreation (Penn’s Landing, which runs along the waterfront in Center City, is the site of festivals and the Independence Seaport Museum).

There are similar plans for the Schuylkill, where pieces of a long-planned park system that will link up with Fairmount Park and suburban green spaces are appearing.

Tradition. The city has many of them, the most interesting and fun being the Mummers Parade, held Jan. 1 each year unless the weather is bad. Thousands of performers “strut” up Broad Street from South Philadelphia to the reviewing stands at City Hall Plaza after spending most of the year designing costumes made of feathers and sequins. Prizes are given to the best of the New Year’s Associations that comprise the parade divisions -- the comics, the fancies and the string bands. Generations of families are Mummers, and the tradition dates from the 18th century, when residents would fire their guns into the air and visit neighbors to celebrate the new year. The first city-sponsored parade was in 1901.

Although the Mummers seemed on the way out over the last decade, the revitalization of Center City has boosted parade attendance and national interest.


How Democrats Go Bad

Interesting view of MSNBC's favorite blue-collar jamoke, Ed Rendell, in today'sTimes. Basically, it's about how Rendell -- and practically every politician in Philadelphia -- is a big old 'ho for the Comcast monopolists.

The effort to sideline concerns about consumer protection was pioneered in Philadelphia in 1999, when Comcast was aided by City Hall in keeping a rival company, RCN, out of the local cable market. "Good God!" Mr. Rendell recalled telling RCN, according to The Philadelphia Inquirer. "We have to tear up the streets so you can come in here and compete against one of our best corporate citizens?" Mr. Rendell reportedly suggested that RCN move its headquarters to Philadelphia and "get involved" with the mayoral campaign of John F. Street, who later succeeded him in office. RCN executives donated, but Comcast gave more.

Monopolies being what they are, if you give them an inch, and they'll take your whole arm. Ou quelque chose.

Angry Philadelphians have also protested the tax breaks lavished on the company - at a time when the city's underfunded school system is in dire crisis. The gleaming Comcast Center was subsidized by $42.75 million in state grants and other assistance, and the project is reaping millions of dollars from the city's property-tax abatement for new construction. A planned second tower will stand 1,121 feet tall.

And there's just a little taste of the First Epistle Of Anthony Kennedy To The Bagmen, too.

Mr. Cohen recently told The Inquirer that it was "demeaning to elected officials to suggest that their support can be bought." Yet he has also acknowledged that the company's political donations are aligned to "support an agenda that is supportive of the company."

Something to remember the next time fiesty ol' Ed is on with the Morning Squint gang, talking about the embattled middle class.


In A Case Of Life Imitating Art, You Can Soon Eat Dishes Created By TV’s Top Chefs

2018, Kentucky -- Bravo's Top Chef season 16 contestant Eddie Konrad competes for the title of Top . [+] Chef but loses to Kelsey Barnard Clark. Konrad, a Philadelphian, is consulting on Philly's new Top Chef Quickfire cafe in the Comcast Center.

If you’ve ever wished you could sample some of the mostly mouth-watering meals pressed together by contestants on those high-pressure cooking competition TV shows, you’ll get your chance to do so when Top Chef’s first permanent quick-service cafe opens, in Philadelphia, January 23 rd . The brainchild of Philly-based Spectra hospitality, venue-management and corporate partnerships company in collaboration with Bravo Media, Top Chef Quickfire will make the newest culinary addition to the Comcast Corporation headquarters’ public dining concourse in Center City. Though the hit show’s rotating roster of celebrity chefs won’t work behind the line, interpretations of their recipes will feature daily on a frequently changing menu.

“I’m really excited to see the guests’ reaction to it,” says Spectra VP of Culinary Excellence Scott Swiger, who came up with the idea. “Taking what happens on the show and being able to experience it, from a customer standpoint that’s a really cool thing to do.”

The name “Quickfire” comes from the series’ Quickfire Challenge contest, in which competitors have a limited amount of time to make a dish or complete a task according to instructions. The winner either receives a prize or immunity from later elimination, while sometimes the loser gets immediately booted off the show.

Presumably that won’t happen in the real-life Quickfire, where customers can – without trial or judgment — pick up premade hot and cold salads, soups, sandwiches and small plates or order any of 13 freshly cooked entrees from a cashier or by using one of four cashless digital kiosks – the first to come to the Comcast Center highrise. Meantime, after high-level consultation with season 16 Top Chef contestant and Philadelphian Eddie Konrad, executive chef Matt Stone will oversee a staff of two-to-four cooks who receive intense training on the ins and outs of the dishes, all prepared from scratch. (Stone says cashiers will also sample and speak intelligently of the food.)

2020, Philadelphia -- This matzah ball soup, inspired by a dish prepared on Bravo's Top Chef, will . [+] feature on the menu at Top Chef Quickfire in the Comcast Center Concourse.

Backed By Oprah And Blackstone, Oatly’s $10 Billion IPO Hits The Market

Why Wineries Should Consider Making More Sweet Wine, According To New E&J Gallo Study

Panera Unveils A New Restaurant Design That Balances Off-Premise Convenience With Dine-In Experience

“There are tribulations in taking these recipes from the chefs and translating them: reducing the size, combining some cooking steps ahead of time,” says Stone in early January after one of many full days spent onboarding staff. “A lot of these came from Quickfire challenges. They’re designed to be fast (for lunchtime crowds), sometimes even two minutes to create something because we’re looking for five-minute ticket times and quick service.”

Despite the fast pace, Quickfire’s repertoire features gourmet ingredients. With an Emmy and a James Beard Foundation award to their credit, the representatives from Bravo who taste-tested the opening menu at least four times to ensure the Quickfire experience stays true to brand would have it no other way. To wit, Rick Bayless’ season one queso fundido burger consists of chorizo-spiced short rib patties, pepper jack cheese, poblano peppers, onion and chipotle-lime crema on a brioche bun. Season 11 winner and Philadelphian Nick Elmi’s fried shrimp po’boy gets the Philly treatment with a beloved Amoroso roll (don’t eat a cheesesteak without it), sriracha remoulade, shaved fennel and crispy pancetta.

“The flavors are worldly because these dishes are coming from top chefs around the world,” says Stone, who worked as executive chef at The Capital Grille steakhouse chain earlier in his career.

The dishes themselves won’t usually be exact replicas of what you see on TV. They don’t always translate well to a real kitchen that aims to do 400 covers per day in a miniscule 1300 sq. ft. space, and, as Swiger notes, “Nobody (on the show) is ever writing anything down. They’re just cooking to taste.”

Philadelphia, January 2020 -- This rendering depicts Bravo's Top Chef Quickfire cafe that opens in . [+] the Comcast Center on Jan. 23. It will be the only such concept in the world.

As he thinks up ways to bring patrons into Quickfire outside of busy lunch hours, Swiger anticipates that Top Chef veterans will sometimes cook their own dishes during pop-ups, appearances, book signings and the like. Though they may come from far and wide, Kevin Spraga joins Elmi as a Top Chef winner from Philly. Fan darling and city native Jennifer Carroll will reprise her role as a contestant on the upcoming all-star season that starts March 19.

Guests who rent the space for private parties or choose to sit in the 14 chairs instead of taking their meals to the concourse’s common seating area or elsewhere will get to enjoy watching their favorite contestants during streaming replays of episodes, as well as other Bravo content. Patrons can also buy branded Top Chef merch in what Swiger believes is the only brick-and-mortar retail outlet in the world to sell it.

Cross-promotional opportunities and synergies like these are plentiful – and complicated — in the relationship between Spectra, Bravo and Comcast. Not only do both Comcast and Spectra make their home in Philadelphia, Spectra is majority owned and controlled by a private equity firm in which Comcast-owned Comcast Spectacor is an investor. Further, Bravo is a program service of NBC Universal Cable Entertainment, a division of Comcast-owned NBC Universal. The first iteration of Quickfire took form as a concession area that lasted through the 2018 and 2019 Major League Soccer seasons at Chicago’s SeatGeek Stadium, which Spectra manages. The outlet won’t return because the Chicago Fire team is relocating.

WASHINGTON, DC - MAY 01: Chef Jennifer Carroll prepares a brunch dish at the 2016 Thomson Reuters . [+] Correspondents' Brunch at the Hay-Adams Hotel on May 01, 2016 in Washington, DC. (Photo by Leah Puttkammer/Getty Images)

Spectra doesn’t expect any such upheaval at the Comcast Center. Not only does the modern office tower co-anchor the communication company’s urban corporate campus, but the site, with its robust concourse boasting cherished local food boutiques, a 360-degree domed theater designed by Stephen Spielberg, and Holiday Spectacular show shown on a dazzling LED continuous-video wall, lures hundreds of thousands of residents and tourists annually.

However, such white-collar amenities don’t come cheap. While he wasn’t able to disclose the amount invested in the store, Swiger does say the company spent a lot to buy a wide variety of top-level kitchen equipment and concedes his price point will ring up higher than his friendly competitors on the concourse.

Plus, he says, “We thought about a lot of little details to make the place special.”

Assuming all goes well, Swiger hopes to copy the concept elsewhere, though he declines to speculate where or when.


Voir la vidéo: Take in an entirely new view of Philadelphia. Four Seasons Hotel Philadelphia at Comcast Center